vendredi 22 mars 2013

Tout le monde ment.

Récemment, je regardais la saison 6 de Docteur House. Oui, je sais, j'ai énormément de retard, mais j'ai soudainement arrêté de regarder en cours de saison 6 pour... sans raison en fait, et du coup là je me rattrape. Bref, j'ai revu l'épisode 15 (Lecture pour tous - Private lives) sur la jeune femme qui tient un blog et qui y raconte toute sa vie. Mais si... vous savez ! Elle !
Vouée corps et âme à son blog comme toute bonne blogueuse se respectant !  ;)
Et ça m'a renvoyé à toutes ces questions qu'on peut se poser quand on blogue, que dire, jusqu'où aller, quel cadre s'imposer ? Et tant d'autres questions.

Par exemple, je tiens ce blog que je souhaite plus ou moins anonyme. La tentation est forte d'en parler parfois à des proches, mais seules deux amies ont cette adresse. Par le passé, tout mon entourage avait accès à mon blog, et je me suis parfois sentie limitée. Je ne pouvais pas aborder tous les sujets dont je souhaitais parfois parler (notamment ma rupture avec A. après 4 ans de relation, il avait l'adresse de mon blog et je préférais qu'il ne puisse pas lire ce que j'aurais pu écrire à ce sujet).
Car là est tout le paradoxe, cette grande « liberté » que nous a laissé Internet, la possibilité de nous répandre sur un sujet en étant protégé, anonyme, derrière son clavier et son écran. On se sent protégé, à l'abri envers et contre tous, et on se dévoile plus encore à des inconnus alors que nous sommes incapables d'être entièrement franc envers ceux qu'on connait, sous prétexte de tact et de savoir-vivre. Étrange, non ?
Pourtant, on peut se dire que des proches tombant sur notre blog nous reconnaîtraient bien facilement aussi.

Les modèles varient, blog anonyme ou non, sur un sujet ou plusieurs, etc... Toujours eut-il que ce type de blog où l'on raconte sa vie, de type "humeur" ou "journal", ou même en allant plus loin avec les blogs mode, maquillage, les blogs de mères, etc... Et ces blogs ont du succès, comme quoi, on aime raconter sa vie mais on aime lire celle des autres également.
Et on fait connaissance avec des personnes qu'on n'aurait jamais rencontré. Certains fustigent ce moyen sous prétexte qu'on établie des relations virtuelles avec des personnes éloignées alors que nous sommes incapable d'en établir avec nos voisins. Tiens, c'est plutôt similaire à l'idée de parler à des inconnus et non à nos proches. Enfin... pour ma part, je trouve ça enrichissant. La blogosphère doit être prise avec du recul, on peut y trouver pas mal de bêtises, certes, mais c'est aussi très intéressant d'échanger avec des personnes qui nous comprennent, ont peut-être traversé ce qu'on traverse, si toutefois on sait prendre un peu de recul face à tout ça. Tout comme Frankie l'explique dans cet épisode de Docteur House : elle raconte sa vie et recueille les avis et conseils de ses lecteurs avant de prendre une décision, mais elle reste entièrement maîtresse de sa décision.

Frankie dit tout sur son blog, elle ne souhaite avoir aucun secret, n'hésitant pas à évoquer ses disputes et ses relations sexuelles avec son petit ami quand bien même celui-ci la supplie de ne pas le faire. Elle veut être entière face à ses lecteurs, ne pas commencer à faire le tri dans ce qu'elle veut bien publier ou non. Je me demande si ça se défend.
Pour ma part, j'ai trouvé ça plutôt indécent sur le coup, surtout vis à vis de son petit ami. Puis je me suis dis que je fais pire encore, car son petit ami est au courant au moins, alors que les personnes dont je parle ici, je ne les préviens pas forcément. Bon, je ne cite aucun nom, mais tout de même...
Néanmoins, si quelqu'un savait ou apprenait que j'ai écris à son sujet et me demandait de retirer ma note, je le ferais (après discussion et argumentation certes, mais je le ferais), avec regret mais par respect. Et je trouve ça incroyable que Frankie soit aussi intransigeante à ce sujet, je trouve que c'est plutôt odieux envers son petit ami.
Enfin, de toute façon, je pense que tout n'est pas intéressant à lire. Enfin si je vous raconte que j'ai fais des gratouilles à mon écureuil du Chili, il a beau être très mignon, je doute que ça intéresse grand monde.
Mais il est vraiment mignon !

Ce qui me choque le plus, dans cet épisode, c'est la réflexion que Frankie fait à son petit ami à un moment ; elle aimerait qu'il ait un blog afin qu'elle puisse savoir à quoi il pense. Mais sérieusement, déjà rien ne certifie que son petit ami serait aussi entier et franc sur son blog. Et surtout, ils peuvent communiquer sans utiliser un blog, ils vivent sous le même toit quand même...

Enfin voilà, je me demande surtout s'il existe réellement, à travers le monde, une personne (attention, je parle bien d'un individu lambda et non d'une célébrité pour qui la vie jetée en pâture est de toute façon un passage obligé) raconte tout, absolument TOUT, à l'instar de Frankie. Je suppose que oui, on trouve de tout.
En ce qui me concerne, c'est quasi instinctif. Si je bloque sur un message, je le laisse de côté temporairement ou j'abandonne l'idée, j'ai besoin de l'écrire rapidement, spontanément sinon je n'en suis pas satisfaite du tout (ce qui ne m'empêche pas de le relire une dizaine de fois et de l'éditer légèrement, parfois même des semaines ou des mois après, bref de le retravailler).
Et vous, blogueurs et blogueuses, vous dites tout ? Vous triez ? Sur quels critères faites-vous ces choix ?

La première photo n'est pas de moi, elle vient de Docteur House. La seconde photo est la mienne, il s'agit de mon animal de compagnie, Gizmo.
First picture is not mine, it's from House, M.D. Second picture is mine, it's my pet, Gizmo.

2 commentaires:

  1. Je ne dis pas tout sur mon blog, même s'il est relativement anonyme, j'essaye de me dire "et si quelqu'un de ma famille, une amie tombait dessus, qu'est ce qu'elle penserait ?". Ce qui fait que je me censure, je ne parlerai jamais d'une prise de tête que j'ai pu avoir avec quelqu'un car généralement c'est temporaire, et que si cette personne tombe sur l'article des mois après, cela risque de nous brouiller de nouveau.
    Et puis, je considère que mon journal est témoin de mon évolution, et si je regarde en arrière, je préfère me souvenir des choses positives.

    Par rapport à la fille et à son copain, tout dépend ce qu'elle raconte par rapport à son copain. Si elle raconte leur relation mais qu'elle garde une certaine confidentialité par rapport à ce qui touche uniquement son copain (du style qu'elle ne parle pas de son métier, de ses parents, de son passé), je ne trouve pas ça odieux et je ne vois pas en quoi elle devrait se brimer, elle fait tout simplement usage de sa liberté d'expression.
    Là où ça me choque, c'est qu'elle voit le blog comme un moyen de communiquer avec son homme, cela suppose qu'ils ont de gros problèmes de communication et ça craint !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semble que nous ayons sensiblement le même point de vue sur nos blogs. :)

      En l'occurrence, dans cet épisode, elle raconte tout et ne s'impose aucune limite (même si Greg House lui dit à un moment qu'elle ne parle pas de ses selles sur son blog...). Je trouve ça odieux envers son petit ami car il la supplie d'arrêter de parler de lui et de leurs disputes sur son blog, et elle n'en tient pas compte. La liberté d'expression est une chose, le respect d'autrui, et surtout le respect de ce qu'une personne aussi proche demande, ça compte aussi. Je pense que si je vous demandais, à toi ou Cha, de ne pas parler de quelque chose à propos de moi sur votre blog et que vous le faisiez, je le prendrais très mal. Tu vois ce que je veux dire ?
      Après, je pense que le tact et la liberté d'expression sont à manier ensemble, ça peut facilement devenir assez délicat et conflictuel. :)
      Quant aux problèmes de communication, dans cet épisode, je trouve que Frankie refuse la communication autrement qu'à travers un blog alors que son petit ami tente en vain d'aller vers elle. Après, c'est ainsi que je l'ai ressenti, mais je pense que d'autres personnes ont dû le percevoir autrement. En tout cas, tout est bien qui fini bien entre eux, ils s'aiment et sont mignons, et elle guérit. :)

      Supprimer

Déposer un mot doux...